Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

Naziha Mestaoui France

Why do I care about climate

L'avenir vers lequel on va, c'est celui que l'on crée.

Le rapport qu'on entretient à l'environnement est essentiel parce qu'on vit dans une société dans laquelle on vit avec une forme de déconnexion, déconnexion de notre environnement, des autres et de nous-même.

 

Artist

Electronic Shadow, One Beat One Tree

Naziha Mestaoui, artiste belgo-tunisienne formée en architecture vit et travaille à Paris. Sa démarche unit de façon singulière et innovante l’espace, l’image et la technologie pour créer des installations immersives et sensibles.

Elle a fondé Electronic Shadow (2000), pionnière reconnue dans l’art digital et inventeur du Videomapping au croisement de l’espace et l’image. Elle égraine son parcours d’une multitude d’expositions à travers le monde; MOMA à New York, Centre Georges Pompidou à Paris, Musée de la photographie à Tokyo, Biennale d’Art Contemporain à Séville, SESI de Sao Paulo, MOCA de Shanghai…. et, en 2011 Electronic Shadow a bénéficié d’une exposition monographique (35000 visiteurs)

En 2011, elle démarre une carrière sous son propre nom tout en continuant les actions d’Electronic Shadow et se positionne en tant qu’artiste définissant son approche futuréaliste. Ses résidences prolongées au cœur des peuples autochtones (Amazonie, Inde, Oman) sont à l’origine d’une série de projets dont One Beat One Tree se fondant sur la pluralité des rapports homme/nature qui comme Philippe Descola le démontre fait de notre culture occidentale une exception, par sa déconnexion de son environnement. Elle est aujourd’hui une artiste d’avant-garde, emblématique d’une vision altruiste de l’art et place la question de la nature au cœur des enjeux culturels.